Association Parkinson en région PACA et Corse regroupant des professionnels de santé pour améliorer la qualité des soins dans le cadre de la prise en charge et du traitement de la Maladie de Parkinson
Réseau Parkinson Sud Est

Présentation du réseau
La maladie de Parkinson
Revue de presse
L'actualité des laboratoires
Essais cliniques
Liens
Contact
Plan du site

"C'est votre rubrique"

  • > Le livre blanc demande un Plan Parkinson aux pouvoirs publics

    Après deux ans de campagne de sensibilisation sur la maladie de Parkinson, avec 21 réunions des Etats généraux de la maladie de Parkinson organisées en 2009 dans toute la France, le...
  • > Dans la région PACA à Marseille, le Livre Blanc des Etats Généraux des personnes atteintes de la maladie de Parkinson

    Après un an de travail et plus de 2 000 personnes rencontrées, un livre blanc sur la maladie de Parkinson a été élaboré par un groupe réunissant malades, proches et médecins spécialistes de cette ...


  • > Dans la région PACA à Aix-en-Provence, le Livre Blanc des Etats Généraux des personnes atteintes de la maladie de Parkinson

    sera officiellement présenté aux élus et représentants d'institution

    le Vendredi 23 avril 2010 à 17h30
    à l'hôtel de ville d'A...
  • > LA JOURNEE MONDIALE PARKINSON

    Lundi 12 avril 2010, de 14 h à 17h - accueil dès 13h30
    à la maison de la Mutualité - 22, rue Saint-Victor, Paris 5èmeLire la suite

  • > Trois conférences organisées par le CLIC Soleil’ Age

    Le CLIC SOLEIL AGE vous convie à une série de conférences suivies d’échanges sur le thème du « bien vieillir »....


| Sommaire |

La maladie de Parkinson

Comment a-t-elle été découverte ?

La première description de la maladie a été faite par James Parkinson en 1817 dans un ouvrage intitulé « An essay on the shaking palsy ». Il décrit des patients présentant une marche festinante, des tremblements de repos et une diminution de la force motrice. Il appela cette entité nosologique : la paralysie agitante.

Le tableau clinique a été ensuite complété par les travaux de Trousseau et Charcot. En 1868 Trousseau présenta une description explicite de la marche festinante et en 1872, Charcot identifia la rigidité musculaire caractéristique des patients.

Charcot proposa alors le nom de maladie de Parkinson.

En 1917, un grand nombre des survivants de l'épidémie d'encéphalopathie léthargique de Van Economo, développèrent un syndrome parkinsonien séquellaire. Il s'en suivit un regain d'intérêt scientifique pour la maladie, avec en 1920 des analyses cliniques permettant d'affiner la description de la maladie.

Puis sont apparus les concepts de bradykinésie avec Cruchet en 1921, et d'akinésie avec Wilson en 1925.

En 1967, Martin proposa une nouvelle définition de la maladie reposant sur le tremblement, la rigidité, l'akinésie et la perte des réflexes posturaux.

Plus récemment, il a été mis en évidence que les patients atteints de la maladie de Parkinson pouvaient présenter également des troubles des fonctions cognitives, notamment dès le début de la maladie, alors que les lésions sont essentiellement sous-corticales.

Puis, les avancées scientifiques ont permis de relier à ce tableau clinique de maladie de Parkinson « une lésion » et « sa conséquence ».

L'anatomopathologie a aidé à préciser le processus lésionnel et sa localisation systématique dans les ganglions de la base et les techniques de biochimie ont permis de faire le lien entre la maladie de Parkinson et un déficit en dopamine. Cette découverte a abouti aux premiers traitements par Lévodopa dans les années 60. L'élargissement de l'arsenal médicamenteux se fait dans les années 70 (1967 : inhibiteurs de la Dopa-décarboxylase ; 1974 : agonistes dopaminergiques ; 1967 : inhibiteurs de la MAO-B).

Dans les années 90, c'est le développement des électrostimulations chroniques.


Accueil | Présentation | La maladie |  Liens | Contact | Plan
Accès Professionnel

Identifiez-vous :
Envoyer

Les informations fournies sur ce site le sont à titre indicatif. Elles sont le reflet de nos meilleurs efforts mais restent sans garantie.

 

Leur utilisation pour instaurer ou modifier le traitement ou la prise en charge des patients est totalement prohibée.

 

Appeler le médecin ou le centre 15 en cas d'urgence.





© reseauparkinson-sudest.org
Tous droits réservés